A propos d’Assassins

La plupart des images et photos proviennent de la collection personnelle de l’Honorable Martin Bedeau, juriste et criminologue résidant aujourd’hui dans le comté de Washington après une longue carrière de recherche passionnée de la vérité et une poursuite acharnée de ce qu’il nomme « la Vanité Humaine ».

Notons qu’il est aussi un ami – membre de la même Fraternité – du commissaire français Jonathan Nat. Depuis le temps des Assassins il a pris l’alors bien jeune Luc Arno sous son aile et l’a, semble t’il, « américanisé » ce qui n’est pas un mince exploit.

Ses recherches sur « alias Jess Morgan« , de toute évidence américain d’origine, n’ont pas apporté un éclairage majeur sur le personnage. De fait, plusieurs individus classés comme « hautement dangereux » pourraient correspondre au profil du fauve humain.

Sandra Bélize, elle, est un mystère complet, plus opaque encore, s’il se peut, que Jess Morgan.

Martin Bedeau la considère comme « dramatically » nocive, pire que son compagnon. Il  a souvent déclaré regretter, en tant que passionné de l’âme humaine, la totale disparition en 1995 d’un couple « exceptionnellement malfaisant ».

De fait, on ne sait rien d’eux depuis ce temps.

Citation : « Jess Morgan et Sandra Bélize, quelles que soient leurs identités véritables, forment une sorte de construction parfaite à eux deux, chacun compensant avec une précision diabolique les faiblesses de l’autre. Ils sont, en quelque sorte, quelque chose comme Isis et Osiris, amants, amis, complices, intimes au-delà de l’intimité comme s’ils étaient nés du même oeuf maudit, frères et soeurs dans le mal, jumeaux dans la perversité. »

Bien évidemment, nous ne ferons pas paraitre ici de photos de Jess Morgan et Sandra Bélize. Ces images existent mais les gros malheurs vécus par les journalistes qui ont tenté de les rendre par trop publics ou/et reconnaissables sont très dissuasifs.

En ce qui concerne le commissaire Jonathan Nat et son adjoint Luc Arno, nous éviterons de montrer les visages pour des raisons de confidentialité, presque d’Etat, évidentes aussi.



Petit mot sur l’auteur, Sam Darwin :

Depuis son plus jeune âge, tendre et rêveuse, Sam – pour Samantha – a voulu écrire les AssassinsDarwin est un pseudo en hommage au Père de l’Evolution des Espèces.

Le temps étant ce qu’il est, il lui a fallu attendre les années 90′ pour acquérir son premier ordinateur avec la monnaie des courses habilement gagnée – oui, elle l’a acheté, la facture est encadrée dans son salon ! -. Il lui a fallu, aussi, attendre d’avoir un peu mieux compris le « mystère des relations amoureuses… » (sic), enquête dont son cousin Patrick aurait largement fait les frais.

Il ne s’agit donc pas d’une oeuvre de jeunesse mais d’une oeuvre longuement mûrie.

Sam Darwin serait originaire de Thurgovie – cela fait un peu penser à la Moldavie de Tintin et il parait que cela existe – mais aurait été élevée entre Genève et Paris – les deux sont sur la carte des lieux civilisés -, ce que semble prouver son français hautement vernaculaire.

Auteur baby Sam Darwin Bébé et Auteur rêveurs   moi2


Nat-bureauReunion

Le commissaire Jonathan Nat dans son bureau, au centre, isolé, c’est le big chef ! On reconnait Luc Arno assis de dos, face au patron, l’oreille mobile, la nuque attentive.


LucArno-entrainement Luc Arno à l’entrainement, tireur d’élite et combattant à mains nues expert.LucArno-entrainementUrbain


PepitaAdo-droite

 

Pepita Lopez à treize ans,

à droite sur la photo.

L’ennui, avec cette enfant comme avec l’adulte qu’elle sera, ce n’est pas qu’elle vive dans l’illégalité, c’est qu’elle ignore ce que c’est que de vivre dans la légalité.

 

 


Alphie-frere

Alphie, à droite sur la photo de gauche, et son frère ainé Mauro tué dans une manif (affaire étouffée, cause de la grande haine d’Alphie envers les autorités…)

 

Manif-etudiant-italie

 


maison natale Jess

La maison natale de l’un des « possibles Jess Morgan » selon Martin Bedeau. Image extraite des archives communes et secrètes de différentes U.S National Agencies.

 

 

 


Et enfin, Sandra Bélize et Jess Morgan

AvatarSand     AvatarJess

Pour les excellentes et salutaires raisons données plus haut, nous n’en montrerons pas plus. L’auteur raconte qu’un inconscient qui s’était permis des incursions dans la sphère privée des deux amoureux a été retrouvé pendu par les pieds et « travaillé » à la perceuse électrique jusqu’à l’exsanguination, alors…