1. Bellum Impact

couvjess1petit   dosjessCrane1

En Vente ICI


∞♥∞♣∞♥∞♣∞♥∞♣∞♥∞♣∞♥∞♣∞


Extrait :

Dans ce bistroquet de troisième zone, peu connu de la police grâce à l’habileté de sa propriétaire, se retrouvaient pour ainsi dire en famille les complices de Jess Morgan. Des gens bien peu recommandables.

En général, sitôt poussée la porte, les touristes égarés comprenaient qu’il valait mieux aller respirer ailleurs un air plus sain et faisaient demi-tour sans demander leur reste.

angeGardien-Externe
Le bar l’Ange Gardien de Pepita Lopez vu du dehors. Accès privé ou, à tout le moins, dissuasif.

Extrait :

Dès que Pépita et Melvin furent sortis du bistrot, le brouhaha augmenta dans la salle enfumée.

– Eh ben, j’aimerais pas être à sa place. Sûr qu’il va se faire passer un vache de savon, commenta un consommateur.

– Un savon, tu crois ? ricana son voisin de table. Moi je dirais plutôt que le patron va lui faire avaler son extrait de naissance.

– Et pourquoi qu’il le buterait ? reprit le premier. Tu sais quelque chose ?

angeGardien-Interieur
L’Ange Gardien. Aucun des habitués, propriètaire incluse, ne désirant être pris en photo, ils sont tous derrière l’appareil comme dans une photo de mariage inversée. Notez que, sous cet angle, on ne peut guère imaginer débit de boisson plus calme, quasi quiet.

Extrait :

Les deux quais de la station Bonne Nouvelle étaient séparés par un mur central et l’américain aurait du s’y fracasser le crâne avant d’être laminé par les roues du métro. Mais il n’avait rien d’un amateur et avait calculé ses risques. Il avait sciemment monopolisé l’attention des policiers par son attitude agressive, les empêchant de réaliser qu’il s’était positionné juste à la hauteur d’une des arcades qui permettaient de passer sur l’autre voie.

BonneNouvelle
La station de métro Bonne Nouvelle, théatre de la rencontre de Jess Morgan avec la police française. A vos marques, prêt, sautez !

Extrait :

Toujours au pas de course, il regagna sa Lancia garée devant la tour et s’éloigna sur les chapeaux de roues. Il n’alla d’ailleurs pas bien loin. Se méfiant des gens bien intentionnés qui, le nez collé derrière leurs carreaux à l’affût des événements, auraient pu relever son numéro de plaque, il abandonna sans regret sa voiture devant la première station de métro, en l’occurrence le RER La Défense.

LadéfenseVandeVeerde
La Défense, là où vie Van de Veerde qui sera tué par Morgan après que ce dernier ait appris l’existence des Sœurs de Cristal, fabuleux joyaux, et celle du collier de Diamants bleus de Tiffany Argan qui plait tellement à Sandra.

Extrait :

Il visitait ses parents dans le Cantal deux fois l’an, à Noël et en Août, puis rentrait dare-dare à Paris. Le reste de l’année, Nat lui servait de famille et d’ami tout à la fois et cela convenait à sa nature, en apparence extravertie mais qui ne se liait pas facilement.

maisonnataleLuc
La maison natale de Luc Arno dans le Cantal. Ses parents habitent toujours au premier étage. En bon fils, il leur rend visite aussi souvent que possible.

Extrait :

A la faveur d’une trouée dans le feuillage, il l’aperçut enfin, à une dizaine de mètres tout au plus. Elle se coula dans un buisson et il la perdit de vue à nouveau. Il s’arrêta alors et écouta en tentant de réprimer ses propres halètements. Un froissement de feuillages lui indiqua la bonne direction ; la poursuite reprit. Il distinguait vaguement la silhouette fuyant entre les arbres, trop mouvante pour qu’il puisse tirer. Elle disparut derrière un tronc et sembla s’évanouir dans la verdure.

ParcMontfort
Résidence de Florian de Montfort. Pendant une réception, le collier de diamants bleus de Tiffany Argan cessera de lui appartenir pour passer entre des mains plus amoureuses.

Extrait :

Les voitures se déployèrent et se lancèrent à sa poursuite, tentant de lui barrer la route. L’avion n’avait pas encore assez d’élan pour prendre son essor et les policiers arrivèrent à portée de tir. Une grêle de balles s’abattit sur le petit appareil alors qu’il atteignait enfin son seuil d’accélération. Le Piper décolla soudain, échappant à la meute pour s’élancer comme une flèche dans l’immensité du ciel.

Piper
Le Piper volé par Jess Morgan pour échapper à ses poursuivants. On devine Sandra Bélize, toujours élégante, en passagère bienvenue. Cliché pris par le propriètaire du Piper dont le seul commentaire aurait été : « Une belle fille, ça, faut dire ! Je l’aurais bien emmenée moi-même. »

Extrait :

Etre employée dans un bar de nuit, dans un quartier un peu chaud, cela pouvait être très animé et elle ne détestait pas ; elle savait jouer des poings, du couteau et même du flingue s’il le fallait. Malheureusement, son service était le premier, aux heures les moins rentables. Elle tenait le bar de l’ouverture, vers 21 heures, jusqu’à minuit. Le gérant prenait le relais jusqu’à l’aube, au moment où les habitués venaient claquer le plus de fric et donnaient les meilleurs pourboires.

place Clichy
Paris, place Clichy. Pepita Lopez travaille dans un bar du coin. Tout a l’air calme, vu d’ici, mais le quartier s’anime dans les coins sombres dès qu’il y a du Jess Morgan dans l’air. Surtout que sa compagne flingue comme une pistolera.

Extrait :

– J’arrive ! Où es-tu exactement ?

– Dans le métro à Strasbourg-St-Denis. Je sors t’attendre dans les toilettes publiques de la rue St-Apolline. Amène ce qu’il faut…

– Ne t’en fais pas pour ça… Je serai là d’ici dix minutes avec la mini blindée. Je frapperai trois coups sur la paroi.

– Je t’attends…

Il rangea son mobile tout tâché de sang.

rue st appoline
Paris, Rue Sainte Apolline. Blessé par Luc Arno dans la station de métro Bonne Nouvelle, Jess Morgan s’y réfugie en attendant l’arrivée de Sandra avec l’artillerie lourde. Faut qu’ça saigne comme dans Vian et Apollinaire !

Extrait :

Avant d’arriver à la chambre blindée, il fallait traverser la salle des coffres individuels. Jess Morgan y arrêta le directeur et demanda :

– Où est le 535 B ?

Cosquer eut l’air étonné mais répondit après une seconde de réflexion en désignant les coffres de gauche :

– Deuxième rangée, troisième colonne.

salle-coffre-Cosquer
Salle des coffres Cosquer. Seule image nette prise par un système de video surveillance pas vraiment au point. On ne peut même pas lire le N° de série de l’arme de Morgan mais on voit très bien le coffre. Imprudence des innocents.

Extrait :

Du barrage, le commissaire Nat et l’inspecteur Arno observaient l’Austin mini, arrêtée toute seule au milieu du boulevard.

T1-barrage
Après leur fuite de la rue St Apolline, un barrage du SIA tente de bloquer Sandra Bélize et Jess Morgan. Barrage forcé mais il leur faudra s’enfuir par les égouts. Très déplaisant.

Extrait :

Une fois la course aux renseignement lancée, Sandra Bélize un peu rassérénée, jeta un coup d’œil critique au décor de leur repaire souterrain. C’était un endroit sûr mais assez spartiate et elle se voyait mal rester enfermée ici durant toute la chasse au traître. Cela pouvait prendre du temps et elle n’avait pas envie de se priver durant des semaines du luxe qu’elle aimait. C’est pourquoi, après une courte réflexion, elle proposa :

– Si on partait en voyage ?

T1-refugetroglo
Vue intérieure de la base du Haut Vauréal, refuge troglodyte des amants terribles. Température constante, silence confortable, pollution réduite, pas de vis-à-vis, c’est cosy, douillet. On y ferait son nid.

Extrait :

Aux quatre cents coups, le commissaire appuya sur le champignon et rejoignit son domicile en moins de 10 minutes. Il habitait seul au dernier étage d’un petit immeuble bourgeois dans le 15ème, dans un appartement en attique légué par ses parents. Luc l’attendait avec impatience sur le palier, revolver au poing, surveillant la porte à la serrure fracturée.

salonNat-pendulustre
Salon de l’appartement du commissaire Jonathan Nat. Le joli lustre est celui où Melvin, nu et tout à fait mort, sera pendu par un pied.

Extrait :

Le commissaire Nat était loin d’être un débutant. A l’instar de Jess Morgan, lui non plus n’était pas venu à ce dangereux rendez-vous chez Cosquer sans prendre ses précautions. Il connaissait les risques encourus à s’interposer entre l’américain et le directeur de la Bankline. Il y aurait forcément une confrontation à un moment ou à un autre…

Immeuvle banquier Cosquer
Domicile d’Alain Cosquer, banquier et futur défunt de son état. Jess Morgan lui en voudra beaucoup de l’avoir blessé en se défendant. Si les victimes se rebiffent, où allons-nous !

Extrait :

Luc était totalement inconscient. Il râlait faiblement et, à travers le masque à oxygène qu’on lui avait apposé sur le visage, on voyait perler aux commissures de ses lèvres un filet de salive rougeâtre. Il semblait plongé dans une sorte de coma.

Jonathan Nat sentit son cœur se déchirer en apercevant le poignard planté au beau milieu de sa poitrine comme un défi sanglant.

couteaulancerJess
Couteau extrait de la poitrine de Luc Arno, lame 5 cm, charmant joujou pour un as du lancer d’objets pointus. Notons pour les puristes que ce type d’arme à lame courte sera efficace sur bien des parties du corps humain mais, dans la poitrine, il faudra le planter juste en dessous du sternum pour tuer. On comprend mieux pourquoi, le sternum se situant à des niveaux fort variables selon les individus, il est déconseillé aux policiers en service de travailler torse nu. Pas la peine de désigner la cible aux tueurs surineurs.


Bellum Impact est en Vente ICI