3. Dark Requiem

couvjess3petit       dosjessCrane3


∞♥∞♣∞♥∞♣∞♥∞♣∞♥∞♣∞♥∞♣∞


Extrait :

Le commissaire s’arrêta à un pas du bord et cria sans commettre l’erreur de se pencher :

‑ Ne fais pas l’imbécile ! Tu es fait comme un rat ! Lance ton pistolet sur le bord !

Pas de réponse. Nat entendit alors un ricanement dans son dos. Il se retourna vivement. Bébert le regardait avec mépris et lui jeta :

‑ Tu gaspilles ta salive pour rien, poulet. Il est loin maintenant.

fossegarage
Quand une fosse de garage devient fosse au tigre avec issue en forme d’entrée des artistes vers l’arène sanglante.

 

Extrait :

– Qu’est ce qu’ils ont comme voiture ?

– J’en sais rien.  On est venus avec une BMW mais elle a dû prévoir un véhicule de rechange parce qu’elle a arraché tous les fils d’allumage et la bagnole est inutilisable. A mon avis, si son cinglé de mec ne s’en était pas chargé, elle avait déjà dans l’idée de démolir la tienne pour qu’on reste sans voiture. Ils n’ont plus qu’à filer comme des fleurs.

– Ah ça non, grommela Nat.

HummerH1blinde
Unique cliché pris un peu par hasard par un militaire du véhicule Hummer H1 qui a permis au couple infernal de s’échapper dans la nuit noire. Pour filer à l’anglaise, mieux vaut s’équiper à l’américaine. Sandra Bélize et Jess Morgan se la jouent guerre du Golfe et ça arrache !

Extrait :

Isolé au milieu d’un grand terrain cerné de hauts murs, le bâtiment principal était un véritable labyrinthe de couloirs, pièces et recoins où un seul homme décidé avait le pouvoir de tenir toute une troupe en échec. Kenneth Wells craignait de devoir se battre pour chaque mètre de terrain et c’était exactement le contraire de l’action éclair qu’il avait envisagée.

repaireWang-Chou
Toutes les voies ferrées du monde mènent à un cul-de sac, là où se terrent les rats aux dents longues et mortelles. Ne croyez surtout pas que la haine soit de l’amour dévoyé, c’est de la haine, tout simplement. Tant pis pour les psys.

Extrait :

– Le convoi quittera le terrain d’aviation par le sud et, pour rejoindre la bretelle d’autoroute, il devra emprunter la départementale sur deux kilomètres. Les derniers 300 mètres passent au milieu du bosquet et c’est là qu’aura lieu l’attaque. On a mis le matériel en place cette nuit.

fourgonOr
Pillé, raclé, curé, le fourgon plein d’or ? Pas tout à fait. Trop de dégâts et plus de mal que de peur, au final. Vie mortelle, franchement !

Extrait :

– La pièce où sont entreposés les lingots est ici, au centre du bâtiment. Il existe quatre entrées. Là, celle de la réception et des bureaux, ici celle des ateliers, là une sortie de secours et enfin, ici, celle qui nous intéresse, la porte de la chaufferie. C’est par là que nous nous introduirons dans la place.

‑ Mais les issues doivent être gardées ?

‑ Jour et nuit.

stockOrChapuis
Chez Chapuis, y’a de l’or et qui dit or dit voleurs et qui dit voleurs dit Sandra « Sand » et Jess « Honey ». Comptez vos lingots – 1 kg, à l’ordinaire; la barre à 5 kgs – et même vos lingotins – 500g voire 250g pour les pauvres en économies -, y’a d’la chourave dans l’air, les malfaisants sont là.

Extrait :

Les deux policiers du SIA discutèrent encore un moment des suites à donner à ce qu’ils venaient d’apprendre. Puisqu’il semblait évident que la piste était perdue du côté de Chapuis mais que beaucoup de choses risquaient de se décider à la Tour de Jade, il leur parut intéressant de s’y rendre incognito pour flairer un peu ce qui s’y tramait.

TourdeJade
Le jade, c’est vert ou blanc – le plus pur, normal comme lys – mais jamais rouge hémoglobine sauf quand ça saigne à tout va, quand la malhonnêteté s’en mêle, quand les méchants veulent faire les malins.

Extrait :

Une fois seuls, Jess et Sandra examinèrent le plan puis la jeune femme déplia une carte d’état-major du quartier, beaucoup plus précise. Chaque immeuble y était représenté en vue isométrique, ce qui donnait une bien meilleure idée de la topographie réelle du pâté de maisons. Elle y reporta la position des guetteurs chinois puis la leur et décréta au bout de quelques secondes :

– Je vois au moins deux points faibles dans leur dispositif de surveillance.

immeuble Bao
En plein coeur du quartier chinois de Paris, là où mieux vaut ne pas avoir les yeux ronds, même de surprise car on se croirait à Shanghai. Aller chercher the native là-dedans, faut oser ! Ils osent.

Extrait :

– Je me demande si Bao a déjà joué à la roulette russe ? Il y a longtemps que j’ai envie d’essayer. Je crois qu’il fera un cobaye parfait, avec les nerfs suffisamment solides pour que le jeu soit amusant. Bon, ça risque d’être un peu salissant.

Sandra le regarda d’un air surpris. Jess faisant de l’humour, c’était plutôt rare. Mais en voyant l’expression de son regard, elle rectifia. Ce n’était pas du tout une plaisanterie et comme l’expérience avait 100% de probabilités de se terminer par la mort du sujet, elle dit :

‑ Tu crois que c’est la bonne méthode ? Et si par hasard il était tué par la première balle avant d’avoir dit quoi que ce soit ?

ColtPython
« Dieu a créé des hommes forts et des hommes faibles, Samuel Colt les a rendus égaux. » Colt Python .357 magnum, double action. Création en 1955. Selon certains, le meilleur revolver jamais mis à la disposition des braves gens.

Extrait :

‑ Tu connais le chemin ?

‑ Oui. En prenant au deuxième feu à droite puis au stop à gauche, on ne sera plus très loin de l’endroit.

Jess Morgan resta un moment silencieux, concentré sur la conduite en zigzags qui lui permettait de conserver quelques précieux mètres d’avance. Il demanda à brûle‑pourpoint :

‑ Comment as‑tu su ?

‑ A cause du panneau indicateur, lâcha Sandra Bélize d’un ton sourd.

‑ Quel panneau ?

‑ Celui qui n’y est pas, justement.

 

impasseForge
Une impasse, une rue sans issue, un piège pour idiots, une idée de flics, en somme… Mais Sandra Bélize connait son Paris dans les recoins des plans et se trouver devant une impasse aurait plutôt tendance à survolter ses cellules grises.

 

Extrait :

‑ Qu’est‑ce qu’il fout ? s’exclama Luc en voyant l’arrière de l’Audi se rapprocher tout à coup.

‑ Il freine ! lança le commissaire.

‑ Mais ses feux‑stop…

‑ Accroche-toi ! cria Nat en apercevant soudain le mur qui venait de surgir dans la lumière de ses phares, au moment où l’Audi se dérobait en virant sec à gauche.

BX de Nat apres accident
Ce n’est pas une mauvaise idée que de rouler en Citroën BX. Excellente voiture et solide sauf quand elle rencontre un mur. Celle du commissaire Jonathan Nat a malheureusement chassé dans un virage un peu sec alors qu’il chassait ses meurtriers favoris. Bon, il n’en est pas mort. Bonne bagnole, vraiment.

 

Extrait :

Après St‑Augustin, la Polo prit la rue de la Boëtie et la suivit jusqu’aux Champs‑Elysées. Elle s’engagea ensuite en direction de la place de l’Étoile, tourna dans l’avenue Georges V puis emprunta la rue Quentin-Bauchart.

Luc fit la grimace en la voyant s’engager dans cette rue déserte. S’il la suivait, il se ferait repérer à coup sûr. Il décida d’attendre qu’elle ait bifurqué à l’autre bout et se rangea le long du trottoir. Il commençait à en avoir assez de cette poursuite interminable sous cette pluie fine. Il se demandait si Jess Morgan allait le balader encore longtemps lorsqu’il vit la Polo disparaître dans un garage souterrain de la rue.

RueQuentin
Paris 8ème, rue Quentin. C’est calme et chicos. Sandra et Jess y ont une planque cossue. Que du bonheur jusqu’à l’arrivée de la poulaille agaçante.

Extrait :

Ils détaillèrent tous deux un moment en silence la cave où ils se trouvaient enfermés : environ 9 m2, des murs de ciment écaillé et sale et, en guise de fenêtre, une minuscule meurtrière par où le jour entrait à peine. La pièce était cependant éclairée a giorno par une ampoule nue de forte puissance. Une porte de fer sans serrure, fermant certainement par un verrou extérieur, constituait la seule issue.

Jusque là, tout pouvait paraître normal. Une cave transformée en cellule. Ce qui frappait les deux policiers était le côté artificiel du décor. D’abord, le sol était couvert d’une épaisse couche de paille en guise de litière. Pourquoi de la paille au lieu de lits de camp ?

 

vueCachot.
L’important, dans un cachot, c’est l’aspect. Il faut d’emblée que cela fasse cruel et sévices. Comme tout asiatique qui se respecte, Wang-Chou a un sens développé de la mise en scène. Mais pourquoi, alors, ce proverbe chinois de base : « On ne comprend les autres qu’en partageant leur repas »? Qui mange qui?