90′ Années Musique

 Il existe deux manières de devenir célèbre et riche sans trop bosser ni risquer sa vie à tout instant : Footballeur ou chanteur.

Les footballeurs, on peut y échapper sans trop de peine en les considérant comme des potiches godiches mais la musique rythme nos vies, on peut l’écouter n’importe où et l’entendre jusque dans les supermarchés. Il semble impossible d’évoquer les années 90′ sans en parler un peu. Ce furent de grandes années, somme toute.

D’ailleurs, même dans le sport, on retrouve la musique. Les matches s’oublient, pas les tubes – on disait « tubes » – comme « We are the champions« . Sorti en 1977 mais, en 1990 comme en 1992 ou, plus tard, en 1998 (FIFA Cup), personne n’y échappe.

 

Queen – We are the champions, Audio –


ANNEES MUSIQUE 1990-1995

Johnny Hallyday, Eddy Mitchell, Michel Sardou, Julien Clerc sont toujours dans les hits tandis que s’impose la génération des Bruel, Goldman, Souchon, Cabrel, Renaud, Eicher, Bashung, Pagny, Obispo…  Côté filles, on écoute dévotement Mylène Farmer, Patricia Kaas, Céline Dion qui confirment leur succès tandis qu’apparaissent sur un mode auditif Axelle Red, Jil Caplan, Ophélie Winter, Zazie et, plus discrètement, De Palmas, Nilda Fernandez… Et il ne faudrait pas oublier les Charts, nouveau groupe dont le chanteur s’appelle CalogeroPow Wow se fait connaître avec « Le Chat« , Les Innocents interprètent « L’autre finistère » tandis que Psy chante « Angelina« … Le rap français cartonne avec MC Solaar et I Am…  Yannick Noah entame sa reconversion avec « Saga Africa« …

Ce sont aussi les « Années Sitcoms » liées à la télé et aux succès ne dépassant pas le niveau d’un mini tube mais qui rapportent gros le temps d’un engouement. Citons pour mémoire : « Un amour de vacances » de Christophe Rippert ou encore « Je m’appelle Hélène » d’Hélène et les garçons« … Sans oublier Jordy, véritable phénomène, chanteur extrêmement éloigné de la puberté puisqu’il n’a que quatre – 4 ! – ans et son unique « Dur dur d’être bébé« .


 


Sandra Bélize fait découvrir Georges Brassens à Jess Morgan.

Certes, le beau Georges est décédé en 1981 mais il demeure le plus emblématique des chanteurs français et le seul qui trouve grâce devant l’impitoyable et indécrottable américain. Il faut dire que des chansons comme « La mauvaise réputation » ou « Je me suis fait tout petit » – véritable hommage à Sandra – traduites pour lui par sa compagne et chantées par un anarchiste aussi pur que Brassens ne pouvaient que séduire son âme sensible.



Je me suis fait tout petit – Georges Brassens, Audio –


Morgan, lui, il aime surtout la Country Music, ce qui nous permet de nous interroger sur ses origines car, après tout, on le découvre pour la première fois à New-York, bien loin du Sud profond. Enfin, quand on dit « aime », c’est façon de parler car ce garçon ne se montre que peu sensible aux beautés de l’Art quel qu’il soit, toute la beauté du Monde se concentrant en un seul et unique objet, Sandra. Drôle de type  !

Toujours est-il qu’en 1990, les hits en Country sont :

Alan Jackson – Chattahoochee, Audio –

Kenny Rogers – Buy Me A Rose, Audio –

Randy Travis – An Old Pair Of Shoes, Audio –

Trisha Yearwood – She’s In Love With The Boy, Audio –

Et pas mal d’autres…

Rappelons pour mémoire qu’une bonne chanteuse ou un bon chanteur de country se fait plus de fric que les Rolling Stones, ben si !

Et Jess Morgan écoute sans déplaisir :

Doug Kershaw – Diggy Liggy Lo, Cajun Live, Audio –

Il faut avouer que, lors d’une poursuite en bagnole, c’est stimulant pour le pilote.

L’adorable Sandra Bélize, elle, quand elle conduit moins cool que vite, elle adore ça :

Pat Benatar HEARTBREAKER, Audio –

ou encore :

Jerry Lee Lewis – Lewis Boogie, Audio –

Jerry Lee Lewis – Wild One, Audio –

Mais, in private, elle est plutôt fleur bleue, romantique et nostalgique. En cette année 1990, elle n’est pas déçue.

Toute petite liste pas le moins du monde exhaustive des CHANSONS A SUCCES DE L’ANNEE 1990


  • A toutes les filles (Félix Gray et Didier Barbelivien)


  • All around the world (Lisa Stansfield et Barry White)


  • Another day in paradise (Phil Collins)


  • Avant de partir (Roch Voisine)


  • Ca fait des nuits (Florent Pagny)


  • Une Femme avec une femme (Mécano)


  • Les Hommes qui passent (Patricia Kaas)


  • On écrit sur les murs (Demis Roussos)


  • Qui de nous deux (Frédéric François)


  • Sacrifice (Elton John)


  • Wind of change (Scorpions)


  • Woman in chain (Tears for Fears)



Peut-on faire danser un Jess Morgan ?

Pas impossible en lui présentant la chose comme un exercice violent, cardiotraining et tout.

Just a gigolo – Version Louis Prima, Audio –

Jump – Van Halen, Audio –


Jess Morgan : « Just a gigolo, c’est de la bonne musique américaine ! »

Sandra Bélize : « C’est autrichien, honey, titre original en allemand, « Schöner Gigolo, armer Gigolo », ça date de l’époque des gigolos à Vienne, chanté en 1929 sur un texte écrit en 1924.

Jess Morgan : « Par qui ? »

Sandra Bélize : « ………. » (hausse les épaules)

Ce garçon aime bien avoir le dernier mot.


Et Sandra, qu’est-ce qui la fait vraiment rêver, chanter ?

Carmen – Opéra de Bizet. extrait Audio –

Mais aussi l’opérette :

Toison d’Or Etoile Bleue – opérette de Francis Lopez André Jobin , extrait Audio –

Présentée à Lille (France) en 1990, ce fut la raison d’une escapade d’un soir hors de Paris et la première opérette à laquelle Jess Morgan dut assister pour voir briller les yeux de Sandra.