1990

MetroBonneNouvelle
La station de métro Bonne Nouvelle, lieu d’un fabuleux exploit physique de Jess Morgan. On remarquera le mur percé d’arcades étroites qui sépare les voies. C’est en bondissant d’un quai à l’autre – à travers une arcade et alors que le train arrivait, geste empreint de folie ou d’une absolue confiance en soi-même ! – que Morgan a échappé à ses poursuivants. La photo d’époque montre bien l’audace de l’auteur de ce bond d’anthologie. L’épisode se situe tout au début du récit Bellum Impact. Il s’agit, en quelque sorte, de la rencontre entre Jess Morgan et les policiers dédiés à sa poursuite. Jonathan Nat et Luc Arno prendront là toute la mesure de leur ennemi.


Pendant ce temps, en France :

1990 commence un lundi, jour de reprise du boulot.

Selon la Brigade de Répression du Banditisme, les temps et moeurs changent  : «On voit apparaître des équipes de banlieue, des cités, plus impulsives, qui tapent d’un coup une banque ou une bijouterie, sans trop de préparatifs et sans la mentalité des précédents»… «Avant, sur les interpellations, ils levaient les bras tout de suite. Maintenant, même un petit casseur peut tirer sur le poulet. Ils sont plus violents

Nota : Les flics parlant d’eux-mêmes employaient encore le terme « poulet ».

En fait, il n’est guère douteux que l’apparition dans le paysage de la délinquance d’un trouble-fête flinguant comme au cinéma – en l’occurence Jess Morgan – ait joué un rôle inspirateur déterminant dans cette violence plus systématique.



Sinon, le 3ème choc pétrolier frappe durement le monde en 1990. Pas longtemps, d’accord, mais les nations les plus déterminées s’orientent vers l’écologie.

reineanglais1
Par souci d’économies d’énergie, The Queen of the Angliches décide de ne plus se déplacer que par locomotion équestre. On remarquera que pour ne pas déroger au fair-play et à la réputation de grande amabilité des anglais son chauffeur conduit à la continentale, à droite, noblesse oblige !
reineanglais2
Guidées par un égal engouement pour le natural physical exercice, les troupes de la reine iront pédestrement (en arrière-plan sur le cliché de propagande officielle)

hollandVelo
En Hollande, le vélo a la cote. Espérons seulement que la petite culotte est en coton, matière première écologique, et non pas en synthétique qui dériverait plus ou moins du pétrole pollueur et perturbateur.


La voiture de l’année 1990

1990citroenXM
Citroën XM.  Tout de même produite à 333,775 exemplaires en seulement 11 années. Il doit en trainer quelques-unes encore par ci par là. Véritable curiosité innovative, elle était proposée en pas moins de 17 motorisations et fut considérée à sa sortie comme une sorte de Graal à atteindre pour les autres constructeurs dans le segment berlines de luxe / sportives de classe. La remarquable suspension hydropneumatique – des sphères de métal de la taille d’un pamplemousse contenant du nitrogène – lui donnait l’avantage en tenue de route sur toutes les bagnoles existantes exceptées les DS Citroën. Designer : « Bertone », bien connu pour ses réalisations Ferrari ou Mercedes, un peu moins pour son design du scooter Lambretta – aujourd’hui, marque suisse, cocoricouette! -. Brillant véhicule, donc et certes, mais qui fut handicapé par l’électronique embarquée laquelle déconnait sérieux à cause de problèmes de faisceaux électriques et de connexions jamais résolus, on vous en parle par expérience. Sans doute la plus extraordinaire des bêtes de route avec la plus grosse décote à la revente. C’est triste un peu. C’est Citroën.

XM Citroën

         

Grandeur et décadence…



Événements 1990

( Surtout en France, terrain de jeux favori des Assassins )

Janvier
• 2 janvier : Marlene Dietrich reçoit la Légion d’honneur.
• 3 janvier : entrée en fonction à la RATP du Groupe d’intervention et de protection des réseaux.
• 4 janvier : le président François Mitterrand reçoit dans sa propriété de Latche le chancelier Helmut Kohl pour des entretiens. Ils annoncent un accord sur l’idée d’une confédération européenne avec les pays de l’Est de l’Europe.
• 15 janvier : loi sur le financement des partis, avec amnistie.

Février
• 11 février : fronde au RPR : succès de la ligne Séguin-Pasqua face à la ligne Chirac-Juppé.
• 23 février : accord Renault-Volvo.

Mars
• 4 mars : création par Jean-Pierre Soisson du mouvement « France Unie ». Mort du micro parti en 1993. De toutes façons, il n’admettait que des big cadres et des notables notoires et des élus par d’autres. En tous cas, pas de vrais héros comme nous autres avec nos petits moyens et nos belles et nobles ambitions.
• 15 mars : congrès de Rennes du PS (ça merdouille comme d’hab…)

On notera qu’en France la politique occupe une grande partie des news et même des conversations. Le reste du temps – s’il en reste – on cause de bouffe et de cul et, parfois, de cul et de bouffe.

Avril : Vacances de pàques pour certains pendant lesquelles il est déconseillé de se découvrir d’un fil…

Mai
• 8-9 mai : profanation de 34 tombes juives à Carpentras.
• 18 mai : le TGV établit le record du monde de vitesse sur rail à 515,3 km/h et ça décoiffe!

Juin
• 15 juin : le ministre de l’environnement Brice Lalonde lance un plan pour l’environnement. Il le lance, c’est tout.
• 27 et 28 juin : deux lois votées les 27 et 28 juin réforment le statut des PTT, (désormais séparés entre la Poste et les Télécoms) et de la Régie Renault qui devient une société anonyme – SA -, avec 75 % des parts détenues par l’État et 25% par d’autres.
• 29 juin : loi sur le travail précaire.
• 30 juin : loi renforçant les sanctions contre le racisme.

En gros, ça légifère à tout va avec plus ou moins de sérieux. C’est français.

Juillet
• 4 juillet : Olivier Stirn, ministre du Tourisme, démissionne, pris dans un scandale pour avoir payé des figurants pour un colloque de son association « Dialogues 2000 ».
• 5 juillet : le président du Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, Jean-Claude Gaudin, est bien content d’un accord conclu avec le Front national.
• 7 juillet : le groupe français de Bernard Tapie prend le contrôle du groupe d’équipements sportifs Adidas.
• 16 juillet : un trafic d’armes est démantelé à l’ambassade de France au Liban.
• 27 juillet : Citroën arrête la production de la 2CV.
• 27 juillet : François Mitterrand accorde la grâce présidentielle au militant libanais Anis Naccache (pas de rapport connu avec la 2CV…)

Août
• 4 août : casse de 10 millions de francs dans une bijouterie parisienne.

Septembre : rentrée des classes pour les mômes et les gones.

Octobre : Que dalle de notable à part des manifestations de lycéens et sauf qu’octobre nous gagne en avance sur la chanson de Cabrel sortie en 1994.

Novembre
• 12 novembre : manifestation de 100 000 lycéens à Paris, suivie de scènes d’émeutes.
• 16 novembre : La droite, avec l’appui des communistes, dépose une motion de censure contre le projet de loi sur la CSG. Motion rejetée par 289 voix contre 284, projet de loi adopté.
• 24 novembre : adoption d’un nouveau statut de la Corse.

Décembre
• 1er décembre : jonction du tunnel sous la Manche entre le Royaume-Uni et la France.
• 4 décembre : création d’un ministère de la ville confié à Michel Delebarre.
• 6 décembre : parution au journal officiel des rectifications orthographiques du français.
• 13 décembre : Hélène Carrère d’Encausse est élue à l’Académie française.
• 21 décembre : fermeture de la dernière mine de charbon du Nord-Pas-de-Calais. On pleure dans les corons et c’est vrai que c’est con comme décision.



A la louche, en Europe

15 janvier : Création de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), qui associe 34 pays.

19 juin : Signature à Schengen au Luxembourg, des accords du même nom sur la libre circulation entre la France, la République fédérale d’Allemagne et les trois pays du Benelux. Le Royaume-Uni refuse de les ratifier, les chevaux de la Queen refusant de traverser le channel à la nage.

1er juillet : Les mouvements de capitaux dans la CEE sont libres. Presque. Faut voir.

5 juillet : L’OTAN offre son amitié à ses anciens adversaires du pacte de Varsovie. Un cadeau comme un autre. En tous cas, c’est gentil.

Octobre : Lancement du « dialogue 5 + 5 » entre cinq pays européens (Espagne, France, Italie, Malte et Portugal) et cinq pays du Maghreb (Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie et Tunisie) dans le but de faciliter la solidarité régionale.

3 octobre : Accord soviéto-américain sur la réduction des armements conventionnels en Europe.

19 novembre : Sommet de la CSCE à Paris



Un peu du Monde entier en 1990

  • 30 mai – 3 juin : à Camp David, Bush et Gorbachev s’entendent sur les grandes lignes d’un désarmement futur : réduction de 50 % des armes stratégiques et réduction de 50 % des armes chimiques.
  • 2 août : début de la guerre du Koweït (1990-1991). Les troupes irakiennes de Saddam Hussein envahissent le Koweït.
  • 14 décembre : une résolution de l’ONU sur l’ingérence crée la notion de couloirs humanitaires afin d’accéder aux populations en souffrance.
    Le prix Nobel de la paix est attribué à Mikhaïl Gorbatchev.


ça intéresse nos Assassins, les Amériques en 1990

15 février : Réunion de Carthagène, entre le président George Bush et ses homologues de la région, pour lutter contre le trafic de la drogue.
L’Argentine et le Royaume-Uni rétablissent leurs relations diplomatiques mais la relation avec la Réunion de Carthagène est toujours peu claire…

Février : réduction de la dette du Mexique de 12 % à la suite du plan Brady.

11 mars – 26 septembre : crise d’Oka au Québec. Conflit entre les Mohawks et la sûreté du Québec (question du partage territorial et des droits des Indiens au Canada).

10 juin : le président George H. W. Bush et le président mexicain Carlos Salinas se prononcent en faveur d’une extension de l’ALE au Mexique.

Programme « Tortilla-solidarité » au Mexique, consistant à offrir un kilogramme de tortillas par jour aux 2,3 millions de familles les plus pauvres.



En Suisse en 1990, il se passe quoi d’intéressant ?

Janvier : Mardi 30 janvier : après 27 ans de procédures juridiques, M. Henri-Louis Fentener pourra habiter la villa qu’il avait fait construire à Saint-Sulpice (Vaud) en 1960 et qui dépassait de quarante centimètres la hauteur prescrite.

Février : Arrestation au Brésil de l’escroc jurassien André Plumey.

Vendredi 23 février : Inculpées de violation du secret de fonction, l’ex-conseillère fédérale Elisabeth Kopp et ses deux collaboratrices Katharina Schoop et Renate Schwob sont acquittées par le Tribunal fédéral.

Mars
Samedi 3 mars : Plus de 30 000 personnes manifestent à Berne pour En finir avec l’État policier en mettant le feu à une banque – une – et à des voitures – plusieurs -.
Dimanche 4 mars : Pour la quatrième fois de son histoire, le HC Lugano devient champion de Suisse de hockey-sur-glace.
Jeudi 15 mars : Grève à la Tribune de Genève. La parution du journal est interrompue durant six jours.
Dimanche 25 mars : Braquage au siège de l’Union de banques suisses à Genève. 31,3 millions de francs dérobés.

Avril
Dimanche 1er avril : 

Votations fédérales. Le peuple rejette, par 1 255 175 non (71,5 %) contre 500 605 oui (28,5 %), l’initiative populaire « Halte au bétonnage – pour une stabilisation du réseau routier »
Votations fédérales. Le peuple rejette, par 1 175 333 non (67,3 %) contre 571 640 oui (32,7 %), l’initiative populaire « pour une région sans autoroute entre Morat et Yverdon »
Votations fédérales. Le peuple rejette, par 1 197 678 non (68,6 %) contre 547 353 oui (31,4 %), l’initiative populaire « pour un district du Knonau sans autoroute »
Votations fédérales. Le peuple rejette, par 1 147 434 non (66,0 %) contre 592 231 oui (34,0 %), l’initiative populaire « contre la construction d’une autoroute entre Bienne et Soleure / Zuchwil »
Votations fédérales. Le peuple rejette, par 881 601 non (53,3 %) contre 771 186 oui (46,7 %), l’arrêté fédéral sur la viticulture.
Votations fédérales. Le peuple rejette, par 862 524 non (52,6 %) contre 775 870 oui (47,4 %), la modification de la loi fédérale d’organisation judiciaire.

Jeudi 5 avril : début de la construction de la place d’armes de Neuchlen-Anschwilen, au-dessus de Gossau.
Jeudi 19 avril : le groupe de télécommunications ASCOM, à Berne, annonce 1 000 licenciements.
Mardi 24 avril : l’opposant iranien Kazem Radjavi est abattu à proximité de son domicile, à Coppet.

Mai :
Vendredi 9 mai : Inauguration du premier tronçon de Rail 2000, entre Cham et Zoug.
Dimanche 27 mai : le Réseau express régional de Zurich, connu sous le nom de « S-Bahn », est mis en service sur 380 km de voies ferrées.
Mercredi 30 mai : le FC Grasshopper s’adjuge, pour la vingt-et-unième fois de son histoire, le titre de champion de Suisse de football.

Juin
Vendredi 1er juin : inauguration, à Moléson-sur-Gruyères, d’un chalet comprenant une fromagerie d’alpage à vocation touristique et un commerce de produits régionaux.

Juillet
Lundi 2 juillet : José Ribeaud succède à François Gross comme rédacteur en chef de La Liberté, à Fribourg.

Août
Samedi 18 août : l’unique gagnant de la loterie à numéros empoche plus de 18 millions de francs.

Septembre
Dimanche 23 septembre :

Votations fédérales. Le peuple rejette, par 915 739 non (52,9 %) contre 816 289 oui (47,1 %), l’initiative populaire « pour un abandon progressif de l’énergie atomique ».
Votations fédérales. Le peuple approuve, par 946 077 oui (54,5 %) contre 789 209 non (45,5 %), l’initiative populaire « Halte à la construction de centrales nucléaires (moratoire) ».
Votations fédérales. Le peuple approuve, par 1 214 925 oui (71,1 %) contre 493 841 non (28,9 %), l’article constitutionnel sur l’énergie.
Votations fédérales. Le peuple approuve, par 899 051 oui (52,8 %) contre 803 621 non (47,2 %), la modification de la loi fédérale sur la circulation routière.

Octobre
Mercredi 10 octobre : 5000 employés des transports publics et fonctionnaires du canton et de la ville de Genève observent un arrêt de travail d’une demi-journée pour protester contre la décision des autorités de supprimer une allocation de rattrapage de l’inflation.

Novembre
Jeudi 1er novembre : un premier cas d’encéphalite bovine spongiforme, dite maladie de la vache folle, est découvert en Suisse, après l’examen du cerveau d’une vache à lait du Jura bernois.
Mardi 13 novembre : plus de 10 000 paysans suisses, allemands et français manifestent à Genève contre les accords du GATT.
Mercredi 14 novembre : un DC-9 d’Alitalia s’écrase en approchant l’aéroport de Zurich-Kloten. Les 46 occupants de l’appareil sont tués.
Vendredi 16 novembre : vernissage à la Fondation Pierre Gianadda à Martigny (VS), de l’exposition Camille Claudel.
Vendredi 23 novembre : une commission d’enquête parlementaire révèle l’existence d’une armée secrète, sous le nom de code P26, et d’un service secret de renseignements, le P27, qui effectue des missions de surveillance à l’intérieur du pays.
Mardi 27 novembre : dans un arrêt, le Tribunal fédéral oblige le canton d’Appenzell Rhodes-Intérieures  à accorder le droit de vote aux femmes. Ce canton avait toujours refusé ce droit.
Décembre
Samedi 1er décembre :Recensement fédéral de la population. La Suisse compte 6 873 687 habitants.



et 1990 en Belgique ?

29 mars: la loi Lallemand-Michielsen dépénalisant l’interruption volontaire de grossesse est adoptée. Fidèle à ses convictions religieuses, le roi Baudouin refuse de contresigner cette loi.
3 avril : sur base de l’article 93 de la Constitution, le gouvernement constate que le roi est « dans l’impossibilité de régner », ce qui permet de promulguer la loi Lallemand-Michielsen.
5 avril : le roi est rétabli dans ses fonctions après un vote des Chambres réunies constatant que l’impossibilité de régner a pris fin.

Quatre coureurs cyclistes viennent au monde :

– 16 octobre 1990 : naissance d’Antoine Demoitié
26 décembre 1990 : naissance de Steve Bekaert
5 mars 1990 : naissance de Karel Thijs
13 mai 1990 : naissance d’Albert Hendrickx

Au 1er janvier 1990 la population est de 9 947 782 belges authentiques.